PCH

< Retour a l'index du glossaire

Le PCH (Platform Controller Hub) est un type de chipset ou de puce Intel, intégré avec les cartes-mères récentes à unique chipset. le PCH remplace l’ancienne paire de chipsets, c’est-à-dire, l’ICH (input/output Controller Hub) et le MCH (Memory Controller Hub) ou les plus anciens Northbridge et southbridge. Il intègre toutes les fonctions de l’ICH et quelques fonctions du MCH. Le reste des fonctions ont été déportées au sein du processeur, comme le contrôleur mémoire et le contrôleur graphique. Il gagne seulement une fonction, le générateur d’horloge. On appelle le PCH bien plus souvent par son nom simplifié, “chipset” que par son vrai nom.

Pourquoi le PCH a-t-il été créé ?

Avec les cartes-mères à deux chipsets et au fur et à mesure de l’augmentation des performances des CPU, RAM, etc. , des limitations sont apparue. Les coupables sont d’une part la bande passante du bus interne qui relie les deux chipsets. L’autre responsable c’est le FSB (Front Side Bus) qui relie le nortbridge ou MCH au CPU. Avec le temps des améliorations sont mise en place pour ces deux points. Premièrement la bande passante du bus interne des deux chipsets a été progressivement augmenté. Tout d’abord avec celui d’origine et ensuite en le remplaçant par le DMI (Direct Media Interface). Deuxièmement le FSB a été remplacé par le QPI (Quick Path Interconnect) avec des performances boostées a la clé.

Mais comme la course à la performance étant l’instinct de survie des fabricants de processeurs, le contrôleur mémoire finit par être déplacé au sein du CPU (latence et bande passante bien meilleur). Pour enfin aboutir à l’intégration dans le CPU du contrôleur graphique. Le bus qui relie le PCH au CPU c’est toujours le DMI, qui reliait avant le MCH et l’ICH. Avec l’implantation du contrôleur mémoire et du contrôleur graphique dans le CPU et le DMI, les problèmes de goulet d’étranglement précédent n’existent plus.

Les avantages

On gagne sur tous les tableaux, gros gain de performance, exploitation maximale des CPU et autres RAM. On gagne également de la place sur la carte-mère, ce qui permet notamment de réaliser des cartes-mères encore plus compactes. En conclusion c’est un élément moins important que par le passé, mais qui détermine quand même le choix de la famille de processeurs, ainsi que la performance d’une carte-mère.


Pour en savoir plus sur les cartes-mères vous pouvez consulter le guide sur les cartes-mères.


Bien ou pas ?
Total : 1 - Moyenne : 5
Vous avez apprécié cet article ? merci de le partager.