stuttering

< Retour a l'index du glossaire

Le stuttering représente des saccades ou une absence de fluidité dans une vidéo. Ce phénomène, en fonction de son intensité, est plus ou moins visible et gênant. Ces saccades apparaissent quand la production d’une ou plusieurs images par le GPU, dépasse le temps d’affichage d’une image de l’écran. Il y a alors un temps d’attente ou une latence pour l’affichage de l’image suivante en V-sync On. En V-sync Off, quand un cycle se termine alors que le calcul de l’image en cours n’est pas fini, les tampons ne s’intervertissent pas. Donc l’écran affichera la même image que précédemment. Dans les deux cas, au final, cela revient au même, en effet l’image ne change tout simplement pas !.

Une vision chiffrée du problème

Prenons un cas concret et chiffré. Pour rappel un écran avec une fréquence de rafraichissement donné ne peut affiché qu’un nombre d’images fixe. Par exemple pour 60 hz il peut afficher 60 images par seconde, soit une image toutes les 16 ms (arrondi). Bien, venons-en au fait. Si l’image mais un peu plus de temps à être généré que 16 ms (la durée d’un cycle d’affichage d’une image), par exemple 17 ms, en V-sync On, alors elle sera affichée au prochain cycle. Par conséquent il y aura une latence de 15 ms pour afficher la prochaine. En V-sync Off, c’est l’image du front buffer qui sera a nouveau chargé. Dans les deux cas cela conduit obligatoirement à des saccades !.

Graphique montrant le stuttering causés par un faible taux de FPS et le V-Sync
Graphique montrant le stuttering causés par un faible taux de FPS et le V-Sync

Plus cette latence d’affichage est grande et plus elle provoque du stuttering visible. C’est comme si une voiture qui roulerait sur l’autoroute réaliserai en continu, un freinage plus ou moins brutal et une accélération par la suite toutes aussi variables. Pour un observateur extérieur qui aurait son regard bien fixé sur la voiture, son point de vue serait on ne peut plus saccadé ! .

L’origine du problème ?

En fait plus votre carte graphique produit un taux de FPS bas et variable, plus vous aurez de malchance d’observer du stuttering. En simplifiant, on peu dire aussi que la cause, comme pour le tearing, c’est la désynchronisation de la carte graphique avec l’écran.

La raison de ce taux faible peut être des réglages trop optimistes pour son jeu. Avec donc une carte graphique qui ne peut pas suivre ! . Ou encore des jeux qui causent des baisses importantes de FPS du fait de ressources demandées très importantes pendant un certain laps de temps. Également un PC avec un ou plusieurs logiciel(s) en tache de fond, va pendant un surcroit d’activité utiliser beaucoup plus votre SSD et CPU. Avec comme finalité une grosse baisse de FPS pendant votre jeu, générateur de stuttering.

Il existe un site excellent pour tester son moniteur, testufo.com. Vous pouvez tester différents paramètres comme :

  • la VRR (taux rafraichissement variable)
  • déterminer la fréquence très précise de votre moniteur
  • tester le flou de mouvement de votre écran
  • etc.

Quelle solution pour supprimer ce satané stuttering ?

le G-Sync ou le FreeSync permet de supprimer définitivement les saccades. Grâce à la synchronisation de la fréquence du moniteur sur les FPS, l’écran attend que l’image soit prête avant de l’afficher. Donc la source du problème a été corriger !. Sinon la solution bancale c’est tout simplement de baisser la résolution et les détails par exemple pour avoir un taux de FPS maximum. Cela devrait réduire le plus possible l’apparition de stuttering.


Crédit image : Nvidia.

Pour en savoir plus sur les écrans, vous pouvez consulter le guide sur les écrans PC.


Bien ou pas ?
Total : 1 - Moyenne : 5
Vous avez apprécié cet article ? merci de le partager.