TDP

< Retour a l'index du glossaire

Le TDP (Thermal Design Power) ou enveloppe thermique, exprimé en watts, renseigne sur le dégagement thermique moyen, d’un composant électronique (CPU, GPU, MOSFET, etc.). Cette valeur est nécessaire pour les fabricants ou assembleurs, pour dimensionner correctement un système de refroidissement (watercooling ou aircooling). Ainsi le composant pourra avoir une dissipation calorique suffisante, nécessaire à son bon fonctionnement. À ne pas confondre avec la consommation ou la puissance Électrique. Malgré tout il est vrai que pour les processeurs, la valeur du TDP, est proche celle de sa consommation électrique ! En bref, plus le TDP est faible, moins le composant chauffe.

Les facteurs de variation du TDP pour un processeur

Quels sont les choix des fabricants de composants électroniques qui font varier le TDP :

  1. La finesse de gravure, plus elle est petite, plus le courant baisse, moins ça chauffe
  2. le nombre de transistors, plus il augmente, plus le courant augmente, plus ça chauffe
  3. la fréquence d’horloge ainsi que la tension, plus elles augmentent, plus le courant augmente, plus ça chauffe
  4. pour les processeurs, il y a l’implantation de fonctions supplémentaires, comme le contrôleur mémoire qui était à l’origine présent dans le Nortbridge ou le MCH ou encore un processeur graphique. Plus on rajoute de fonction plus cela chauffe.

La manière de calculer le TDP pour un CPU ?

Selon toute vraisemblance, pour les processeurs, c’est une valeur qui est produite par un CPU, a la fréquence de base, sous charge de travail de haute complexité, avec tous les cœurs en activités. Par contre, il n’y a rien de clair au sujet de la réalité concrète de la charge…

C’est pourquoi, si vous aimez le silence ou pratiquer l’overclocking où tout autre activité gourmande, choisissez de préférence un refroidissement surdimensionné. Pour un PC dédié à la bureautique, un refroidissement sous-dimensionné est même envisageable.

PBP et MTP, l’évolution du TDP…

Le TDP ne sera plus utilisé dorénavant par Intel, remplacé par deux termes, le PBP (Processor Base Power) et le MTP (Maximum Turbo Power). Il est vrai qu’avec l’évolution des CPU, fréquence dynamique, de base, turbo, l’intégration de chipset, pour des fonctions toujours plus importantes, etc., c’est une bonne chose de mettre à jour la façon d’exprimer le dégagement thermique des CPU.

Le PBP, contrairement au TDP, ne fait pas uniquement mentions des cœurs. AMHA, Intel veux dire que tout est pris en compte (cœur, iGPU, contrôleur, etc.) toujours, sous la fréquence de base. On peut dire que le PBP et similaire au TDP, c’est son remplaçant !

En revanche, le terme MTP, renseigne sur le dégagement thermique du CPU à la fréquence maximale (Turbo), de manière soutenue (> 1 s). Information bien utile en cas d’overclocking, comme point de départ pour mieux dimensionner le refroidissement.

En conclusion, ces deux nouvelles appellations, permettent de mieux connaitre le dégagement thermique des CPU dans la réalité.


Pour en savoir plus sur les CPU, vous pouvez consulter le guide sur les processeurs.


Bien ou pas ?
Total : 1 - Moyenne : 5
Vous avez apprécié cet article ? merci de le partager.