Guide d’achat écran PC

  • Jean-seb
  • Temps de lecture estimé du texte : 51min (+ 8 min pour les images)
  • Guides
  • 0 commentaire
Guide d’achat écran PC

Choisir son écran PC en fonction de son activité ainsi que de son budget n’est pas chose aisé. Surtout que de nombreux termes et caractéristiques, incompris des profanes, sont avancés par les fabricants ou revendeurs d’écran PC. Pourtant si vous souhaitez en acquérir un, vous devez faire le tri parmi tous un tas de caractéristiques. C’est pourquoi, nous allons ensemble, dans ce guide d’achat, faire le tour du sujet pour pouvoir faire le bon choix.


Sommaire

  1. Page 1 Les technologies d’affichage des écrans PC
    1. Dalle transmissive
    2. Dalle auto-émissive
    3. Les dalles courbées
  2. Page 2 Les caractéristiques techniques des écrans PC
    1. La définition et  la résolution
    2. Le rapport de forme
    3. La taille
    4. Luminosité et contraste
    5. Temps de réponse
    6. Input lag
    7. L’angle de vision
    8. Fréquence de rafraîchissement
    9. La fidélité des couleurs
    10. Les différentes connectiques
    11. La consommation
  3. Page 3 L’ergonomie d’affichage et d’utilisation des écrans PC
    1. Anti-scintillement
    2. Anti-lumière bleue
    3. Système de réglage de l’écran
  4. Page 4 Quel type d’écran pc pour quel type d’usage ?
    1. Gamer
    2. Photo/vidéo
    3. Mixte
    4. Bureautique ou économique


Les technologies d’affichage des écrans PC

Derrière chaque écran PC ce cache une dalle, en somme c’est elle qui génère l’affichage vidéo. À cet égard c’est un des éléments essentiels pour choisir un écran PC. Par ailleurs toutes les technologies de dalle actuelle ont leurs points forts et faibles, aucune n’est parfaite !.

Tout d’abord, il y a deux types d’émission de lumières pour une dalle :

  • L’affichage transmissif module la lumière générée par un rétroéclairage. Cela pose certains problèmes comme le niveau de noir qui n’est pas absolu de fait du blocage non totalement étanche de la lumière par les pixels. Également l’uniformité de l’affichage est loin d’être uniforme. C’est le cas de la technologie LCD (liquid crystal display ou affichage à cristaux liquides).
  • La dalle émissive génère elle-même sa propre lumière, elle n’a pas de rétroéclairage. C’est le meilleur type avec ses nombreux avantages comme le niveau de noir et un contraste bien supérieur, voire infini, ainsi qu’une uniformité parfaite et une meilleure fiabilité. C’est le cas de la technologie OLED.

Dalle transmissive

Rétroéclairage

Élément, entre autres, très important pour la qualité de rendu d’une dalle LCD, le rétroéclairage se repartit en deux technologies.

  • Après des décennies de bons et loyaux services, le rétroéclairage CCFL (Cold-Cathode Fluorescent Lamps) ou plus simplement des néons, est en définitive plus utilisé sur les écrans PC moderne. Je n’aborderai donc pas cette technologie plus en détails.
  • Le rétroéclairage LED (Light-Emitting Diode) en comparaison au CCFL a de multiples avantages. Plus économes en place et en énergie, d’autre part un gamut plus large et une luminosité plus intense et enfin bien plus durable. Il y a plusieurs types de mise en oeuvre :
    • l’Edge LED, les LED sont placés sur les bords de l’écran, cela peut être soit tous autour (quatre rangées), soit sur le coté gauche et droit (deux rangées) ou sur le bas donc une rangée. Des réflecteurs de lumière repartissent la lumière sur toute la surface de la dalle. Cette une solution économique mais qui pose bien souvent des problèmes d’uniformités.
    • Full LED, des leds sont placés de manière uniforme sur l’arrière de la dalle, de manière plus ou moins dense. C’est une solution plus onéreuse mais qui permet une bien meilleure uniformité. Sur de rares écrans, Il y a un dérivé de cette technologie qui utilise des leds RVB plutôt que des leds blanches, cela permet un meilleur rendu colorimétrique.

TN (Twisted Nematic)

C’est la première technologie de dalle LCD à être disponible. En premier lieu présentée dans les années 1970, les dalles TN ont commencé a être commercialisées dans les années 1980. Cette technologie est très économique et possède le meilleur temps de réponse. Par contre les points faibles sont nombreux, les angles de vision, la colorimétrie, le contraste et niveau de noir sont très mauvais !.Très prisée des gamers pour leur réactivité.

Points fort : le meilleur temps de réponse (écran LCD) et la moins chère

IPS (In-Plane Switching)

Ecran PC 22 pouces IPS LG 22MP58VQ
Ecran PC 22″ IPS LG 22MP58VQ

Développées dans les années 90, les dalles IPS ont comme points forts, premièrement des angles de vision très larges par rapport aux autres types de dalles LCD. Deuxièmement elles ont une excellente qualité de reproduction des couleurs (colorimétrie). Très utilisées dans le monde de l’illustration, montage photo/vidéo. En revanche les points faibles de l’IPS sont le temps de réponse moyen ainsi que le taux de contraste faible et enfin le coût plutôt élevé de la technologie.

Mais la bonne nouvelle c’est l’amoindrissement très sensible de ces points faibles, ces dernières années, des dalles IPS. En effet les constructeurs ont beaucoup investi dans le développement des dalles IPS du fait de leur qualité et potentiel. En outre beaucoup  de variantes sont apparues, H-IPS (Horizontal IPS),  AH-IPS (Advanced High Performance IPS)…Chacune améliore une ou plusieurs caractéristiques.

Points forts : le meilleur angle de vision (écran LCD) et une colorimétrie parfaite (si bien calibrée !)

PLS (Plane To Line Switching)

Créé par Samsung et basé sur la technologie IPS, ce type de dalle a des performances similaires à de l’IPS, mais pour un coût de production inférieur.

Points forts : similaire à l’IPS.

VA (Vertical Alignment)

Développée dans les années 90, cette technologie de dalle LCD n’était à la base pas très performante. En bref les dalles VA avaient tout simplement des problèmes similaires aux dalles TN. Néanmoins deux déclinaisons ont vu le jour par la suite, des évolutions profondes qui ont grandement amélioré les performances de ces dalles.

PVA

La technologie PVA (Patterned Vertical Alignement)  à été créée par Samsung, c’est une amélioration du MVA. Elle permet de conserver un temps de réponse très correct, similaire à l’IPS, mais plus lent que celui du TN. Les angles de vision sont moins larges que celui de l’IPS, mais proches tout de même. Le contraste quant à lui est très élevé, le rendu des couleurs très bon. Mais cette technologie possède un point négatif capital, le fourmillement pour la vidéo ou bruit numérique. La consommation électrique est également supérieure au MVA. Une version plus évoluée a vu le jour le S-PVA (Super PVA), offre une amélioration de la colorimétrie et du contraste.

MVA

Le MVA (Multi-domain Vertical Alignement) est une technologie plus ancienne que le PVA, qui n’est quasiment plus utilisée de nos jours. Le contraste, la reproduction des couleurs, les angles de vision sont similaires au PVA. Par contre le temps de réponse est sensiblement plus élevé, contrairement au bruit numérique qui est plus faible. Aussi une autre variante améliorée a été créée, l’A-MVA (Advenced MVA), meilleur en ce qui concerne la colorimétrie et pour les angles de vision.

UV2A

Sharp a créé la technologie UV2A, pour réunir les points forts du VA mais sans les points faibles. Le souci c’est qu’il est difficile de trouver actuellement des écrans PC munies de ce type de dalle car la production est faible, avec pour conséquence un coût plus élevé.

QLED (Quantum Light Emitting Diode)

Samsung LC32H711QEU Ecran PC QLED 32 pouces
Samsung LC32H711QEU Ecran PC QLED 32

A ne pas confondre avec l’OLED, sur ce point les mauvaises langues diront que cela a été fait exprès pour semer la confusion avec l’OLED, à chacun de voir !. Inventé par Samsung, ce n’est pas une technologie de dalle LCD, mais c’est un filtre quantique (boîte quantique ou quantum dot) placé devant des dalles du type VA. Ce filtre permet d’améliorer grandement l’espace colorimétrique (100 % du DCI-P3 utilisé pour le cinéma numérique), mais aussi la luminosité (jusqu’à 2000 nits soit 2000 cd/m²) et le niveau de noir.

Dalle auto-émissive

OLED (Organic Light-Emitting Diode)

Ecran 65 pouces OLED UHD/4K LG OLED65E8
Ecran 65″ OLED UHD/4K LG OLED65E8

Cette technologie n’est pas encore disponible pour les écrans PC, et c’est bien normal (la raison est évoquée ensuite). Elle est disponible par contre pour les écrans TV. L’OLED, contrairement aux dalles LCD, n’ont pas besoin de rétroéclairage néon ou LED, parce que les pixels émettent leur propre lumière. Ceci permet un contraste infini car chaque pixel peut ne plus émettre de lumière (0 candela), la résultante est un niveau de noir absolu !.

Sans rétroéclairage l’épaisseur de l’écran PC est également beaucoup plus fine. De plus le temps de réponse est instantané, fulgurant. Les angles de vision sont totaux, l’uniformité parfaite. Cette technologie permet en plus de produire des écrans souples, très très grands et légers…imaginez vous déplier votre journal qui n’est rien d’autre qu’un écran, aussi léger et quasi aussi souple…un journal à affichage dynamique en somme !.

L’écran OLED, parfait alors ?

Tout est parfait dans le meilleur des mondes ? Non le problème majeur de cette technologie c’est sa sensibilité au marquage, à la création d’image fantôme à cause de la non-uniformité de l’usure. En bref plus il y a d’image fixe en moyenne, plus ces phénomènes apparaîtront rapidement (d’autant plus si elle sont lumineuse).

La couleur bleue est particulièrement sensible à la détérioration. Des tests très poussé, en particulier de sites indépendants, ou encore les nombreux commentaires de clients (mécontents !), sur divers sites marchands, le montrent clairement. C’est bien pour cela qu’il n’y a pas encore d’écran PC vu que les images fixes sont légion.

Pour diminuer ce problème LG a remplacé les diodes (sous pixel) RVB par des blanches, qui reçoivent un filtre RVB (Rouge Vert Bleu) et a ajouté une diode blanche. Appeler le WOLED (White OLED) ou WRGB (White Red Green Blue), cette évolution permet une meilleure uniformité et résistance à l’usure, mais ne règle pas complètement le problème.

Micro-Led

Présentation du Micro Led de 75" de Samsung
Présentation du Micro Led de 75″ de Samsung

Mon avis personnel c’est que l’avenir n’est pas dans l’OLED, ou dans les dalles auto émissives organiques, mais dans les inorganiques !.

Comme celle que développe Samsung actuellement, j’ai nommé le Micro-Led. Une technologie identique en terme de performance à l’OLED, tout en gommant tous les points négatifs. Plus durable (autant que le LCD), plus fin et réactif ainsi qu’absolument pas d’image fantôme ni d’usure prématurée a craindre !. Par contre la fabrication est plus chère, des évolutions des processus de fabrication ont fait chuter le coût ces dernières années, mais pas encore suffisamment. Bientôt disponible ou pas x-) !.

Samsung ne s’est probablement pas lancé dans l’OLED à cause du problème évoqué plus haut, et attendait de développer une meilleure technologie.

Les dalles courbées

Les écrans courbés permettent de se rapprocher plus ou moins du champ de vision humain. Il faut savoir en effet que la vision humaine est courbée de son centre jusqu’à la périphérie, qui part vers l’arrière. La courbure des écrans s’exprime avec un nombre qui représente la valeur en millimètres du rayon, suivis d’un R comme rayon. Par exemple la courbure d’écran qui est équivalent à celle de l’humain est de 1000R, soit 1000 mm ou 1 mètre de rayon. Pour rappel le rayon c’est la distance entre le centre d’un cercle jusqu’à son périmètre. Par ailleurs ce n’est pas une technologie juste pour le jeu vidéo ou les films, mais profitable pour toute utilisation d’un écran.

L’autre signification de la courbure

Sur cette présentation de Samsung on voit les différents reculs nécessaires par rapport à la courbure. Ensuite que le 1500R est plus proche de la vision humaine qu’une courbure plus discrète.

Il y a une deuxième signification qu’offre la valeur de courbure : la distance maximale d’utilisation ou de visionnage. C’est assez simple d’extraire cette donnée en mètres, il faut diviser le rayon par 1000. Pour reprendre la courbure mentionnée au-dessus, 1000R, il faut donc être à 1 mètre maximum de l’écran pour vivre une expérience optimale. Il ne faut pas par conséquent choisir au hasard la courbure.

Il y a plusieurs courbures d’écrans sur le marché : 1500R, 1800R, 2000R, etc. il faut bien entendu en fonction de son recul, se rapprocher au maximum de l’idéal, à savoir 1000R. Cela permet en théorie d’avoir une expérience de visionnement plus confortable et meilleur pour l’utilisateur.

Quels avantages d’avoir un écran incurvé ?

Les bénéfices concret et immédiat d’un écran incurvé sont l’immersion et le confort. Plus immersif du fait de la surface de vision mieux remplie. Le format 16/9 par rapport à celui en 4/3 offres le même avantage. Le confort grâce à la courbure qui « épouse » celle de la vision humaine, ce qui évite à l’œil de s’adapter en permanence et retarde la fatigue oculaire. Également une production moindre de reflet. Il y a aussi le côté esthétique de la courbe, qui rend un tel écran plus joli à arborer. Après les gouts et les couleurs… .

Les types de dalles incurvées

Pour obtenir l’effet incurvé les dalles sont physiquement courbées à la fabrication (n’essayez pas de faire sa chez vous ! 😉 ). Les types de dalles employées sont généralement le VA et l’IPS. A noter que les moniteurs CRT avait déjà une courbure…mais dans le mauvais sens, un total non sens 😉 !

En conclusion l’écran incurvé c’est bien, mais n’oubliez pas qu’avoir un écran incurvé, sans écran incurvé, c’est possible ! En effet avec un set triple-écran plat, appelé aussi le Nvidia surround, vous avez non seulement une courbure, mais en plus elle est réglable ! Même si la courbe n’est pas linéaire, le principale est là, avoir un format très très large et qui se rapproche de l’utilisateur sur les côtés. Après pour avoir une belle courbe sur trois écrans côte à côte, le top, pas le choix il faut opter pour des écrans incurvés.

Trois écrans incurvés MSI


Bien ou pas ?
Total : 1 - Moyenne : 5
Vous avez apprécié cet article ? merci de le partager.
Article suivantRead more articles

Jean-seb

Fondateur et rédacteur de Config-PC.tech, a travers ce site je souhaite partager mon savoir et ma longue expérience sur le matériels et services autour du monde informatique pour que vous puissiez mieux acheter et utiliser.

Laisser un commentaire

Fermer le menu